Le bruit paisible des secrets

le_bruit_paisible_des_secretsLu d’un trait, je l’ai dévoré…. Une histoire qui peut choquer mais moi je l’ai adoré et je l’ai trouvé très touchante… Des incompréhensions, des sentiments et une attirance physique… L’histoire pas commune de deux frères.. je vous le recommande vivement !

Auteur : Michel Giliberti
Pages : 168
Roman gay

barre
Après la mort de ses parents, dans un accident de voiture, Romain se retrouve orphelin à dix sept ans dans son village normand. Guillaume, son frère aîné, rejeté par sa famille vit à Paris. Il aimerait devenir acteur mais il lui faut vivre, alors, en attendant, il vend son corps. Les deux jeunes gens séparés depuis dix ans se retrouvent à l’occasion des funérailles. Ils ne se connaissent pratiquement pas et leur différence d’âge ajoute à leur difficulté de se comprendre. Cette rencontre déclenche leurs confessions respectives, celles qui les ont meurtris tout au long de leur parcours respectif. Chacun va découvrir les blessures de l’autre qui ne sont jamais que celles provoquées par des parents homophobes, rigides et destructeurs. Leurs secrets avoués donnera lieu à des blessures plus grandes encore, mais qui au bout du compte les réconciliera jusqu’à l’amour, jusqu’à l’union incestueuse…

Je vous demande le droit de mourir

le_bruit_paisible_des_secretsUn livre très émouvant… vous connaissez certainement l’histoire qui a fait la une des media en 2000 quand vincent fait une demande au président pour avoir le droit de mourir…

Auteur : Vincent Humbert, Frédéric Veille
Pages : 186
Histoire vraie

barre51
A la suite d’un terrible accident de la route en septembre 2000, Vincent Humbert est devenu tétraplégique, aveugle et muet. Sa mère et le corps médical, en décidant de limiter les thérapeutiques actives, ont mis fin à ses jours. Il s’est éteint le 26 septembre 2003….  » Pourquoi les médecins se sont-ils acharnés sur moi pour me maintenir en vie ? De quel droit ? Dans mon cas, me faire vivre, forcer le destin pour me sauver à tout prix et faire de moi ce que je suis désormais était une connerie.  » En décembre 2002, Vincent Humbert, jeune tétraplégique, aveugle et muet, sollicite du président de la République le droit de mourir, qui lui est refusé. Cloué sur son lit d’hôpital, conscient de l’immense chagrin qu’il cause à ses proches et particulièrement à sa mère, Marie, qui veille sur lui sans relâche, Vincent n’attend qu’une chose la délivrance qui mettra un terme à son supplice. Son cri à la mort et ses confidences déchirantes ont relancé le débat sur l’euthanasie. La justice peut-elle refuser une mort digne à ceux que la vie a abandonnés ?